transaction

transaction

transaction [ trɑ̃zaksjɔ̃ ] n. f.
• 1281; lat. transactio, de transigere transiger
1Dr. Acte par lequel on transige. Contrat par lequel les contractants terminent ou préviennent une contestation en renonçant chacun à une partie de leurs prétentions. composition, concordat. « la plus mauvaise transaction [...] est meilleure que le meilleur procès » (Balzac). Législ. fin. Convention par laquelle une administration fiscale consent, au cas d'infraction, à n'exercer aucune poursuite moyennant une amende.
(déb. XIXe) Cour. Arrangement, compromis. « les petites misérables transactions de la conscience » (Goncourt).
2(1826) Écon. Contrat entre un acheteur et un vendeur. Transaction immobilière. Opération effectuée sur les marchés commerciaux, financiers. échange. Activité, sécurité des transactions. Taxe sur les transactions.
3Anglic. Inform. Opération d'échange d'informations entre systèmes éloignés utilisant des mémoires de masse.

transaction nom féminin (bas latin transactio, du latin classique transactum, de transigere, arranger) Opération commerciale ou boursière. Contrat par lequel les parties terminent une contestation ou en préviennent une autre, moyennant un prix ou des concessions réciproques. Accord entre le fisc et le contribuable en cas de fraude fiscale, qui empêche ou interrompt toute procédure contentieuse. En informatique, opération élémentaire de saisie ou de consultation d'une information. ● transaction (synonymes) nom féminin (bas latin transactio, du latin classique transactum, de transigere, arranger) Contrat par lequel les parties terminent une contestation ou en...
Synonymes :

transaction
n. f.
d1./d DR Acte par lequel on transige; contrat par lequel les parties terminent ou préviennent une contestation, moyennant des concessions réciproques.
d2./d COMM, FIN Opération boursière ou commerciale.

⇒TRANSACTION, subst. fém.
A. — 1. Fait de transiger, acte par lequel on transige; accord qui en résulte. Synon. accommodement, arrangement, compromis. Transaction amiable; conclure, proposer, refuser une transaction; termes de la transaction; politique de transaction. Le président du Conseil (...) n'apercevait pas que la légitimité se mourait faute de victoires après les triomphes de Napoléon, et surtout après la transaction diplomatique qui l'avait déshonorée (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 141). C'est seulement par des transactions nuancées et précises, où leur intérêt sera pleinement sauvegardé, qu'on amènera les moyens et petits possesseurs à consentir à une transformation de la propriété capitaliste en propriété sociale (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. 90).
Transaction (de qqn) avec qqn. Si on ne lit pas bien, parce que j'ai récrit la somme, c'est un million que je lui donne. Je fais la condition que mes exécuteurs testamentaires n'entreront dans aucune espèce de transaction avec mes parents dénaturés (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 342). C'était bien l'avis de l'Évêque. Nulle transaction avec le diable, pas d'armistice avec l'enfer! (BARRÈS, Colline insp., 1913, p. 272).
P. métaph. Qu'est-ce que l'espoir? une transaction du rêve avec la réalité (AUGIER, Beau mariage, 1859, p. 150).
Transaction entre qqn et qqn. Transaction entre les États, entre particuliers. Quelle idée avais-je de M. Leuwen et de la confiance qu'il mérite il y a quinze jours, avant qu'il fût question de ministère et de transaction politique entre lui et moi? (STENDHAL, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 331). La Charte (...) est divisée en deux parties (...) par la seconde, elle est transaction amicale entre les partis qui divisent la France (STENDHAL, Napoléon, t. 1, 1842, p. 313).
Rare. Transaction de qqc. On conçoit de quelle importance serait, pour la transaction des litiges internationaux, l'abréviation des guerres, et la consolidation des traités de paix, un répertoire de solutions pareilles (PROUDHON, Guerre et paix, 1861, p. 161).
2. DROIT
a) DR. CIVIL. ,,Contrat par lequel les parties terminent une contestation née ou préviennent une contestation à naître en se faisant des concessions réciproques`` (CAP. 1936).
b) DR. COMM. Transaction commerciale. ,,Accord ou convention entre deux parties dont l'une au moins est commerçante et portant sur un acte commercial`` (BARR. 1974).
c) DR. FISCAL. ,,Contrat passé entre l'Administration et le contribuable et prévoyant des concessions réciproques`` (FAVR.-VETTR. 1981).
— Domaine des douanes. Contrat conclu entre le redevable et la douane, par lequel le contrevenant reconnaît l'infraction qu'il a commise et s'en remet à la bienveillance de l'administration qui, en contrepartie, renonce à son droit d'action devant les tribunaux et accorde une réduction de l'amende prévue par le Code des douanes (d'apr. MATH. 1967).
3. Au fig. Accommodement de conscience. Un être qui sur le plan du sentiment, toujours débordé par la poussée intérieure, ne sait même plus ce que le mot dignité veut dire (...) alors que ce même être sur tous les autres plans le sait si bien qu'il est incapable de la plus petite transaction à cet égard (DU BOS, Journal, 1927, p. 299). Chaque jour apportait à Decraemer de nouveaux problèmes, le mettait devant la nécessité, oubliée en prison, de ces mille petites transactions avec la conscience qui tissent la vie de l'homme d'affaires (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 468).
B. — [Sans idée de compromis]
1. COMM. Opération commerciale ou boursière. Transactions commerciales, économiques, financières, immobilières; transactions monétaires et bancaires; taxe sur les transactions. Il profitait de ce qu'il connaissait son monde pour effectuer quelques transactions de bijoux avec la sous-maîtresse, qui elle ne croyait pas aux placements en Bourse (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 130).
2. Au fig.
a) INFORMAT. ,,Opération interactive préprogrammée de forme « question-réponse » incluant la recherche, l'introduction ou la modification d'informations dans un fichier`` (MORVAN Informat. 1983).
b) PSYCHOL. ,,Unité d'échange social, un aller-retour complet, entre deux ou plusieurs personnes physiques ou morales, que cet échange passe par des paroles, des écrits (la publicité et ses résultats, par exemple), des gestes, des regards, des objets, des contacts physiques, etc.`` (CARDON-MERMET 1982).
Transaction bloquante. ,,Échange dans lequel une personne bloque la discussion en remettant en question des principes de base, des définitions communément acceptées, etc.`` (CARDON-MERMET 1982). Transaction cachée. ,,Échange entre deux ou plusieurs personnes dans lequel des sous-entendus occupent une place importante jouant un rôle décisif dans la communication`` (CARDON-MERMET 1982). Transaction tangentielle. ,,Échange dans lequel la réponse est à côté du sujet`` (CARDON-MERMET 1982).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1281 « arrangement entre deux parties qui transigent » transaccion (Chartes et doc. poitevins, 2, 9 ds Z. fr. Spr. Lit. t. 84, p. 345); b) 1826 « contrat, opération boursière » (J. BRESSON, De la Liquidation des marchés à terme à la bourse de Paris, IIIe part., p. 108 ds QUEM. DDL t. 16); c) 1810 fig. transactions de la conscience (STAËL, Allemagne, t. 4, p. 294). Empr. au lat. des juristes transactio « accord » (IIe s., v. OLD), de transigere, v. transiger. Fréq. abs. littér.:345. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 877, b) 365; XXe s.: a) 339, b) 319.
DÉR. Transactionnel, -elle, adj. a) Qui est relatif à une transaction; qui a le caractère d'une transaction. Arrangement, règlement transactionnel; formule, solution transactionnelle; liquidation transactionnelle. Je vous propose un moyen transactionnel. Je ne viens pas vous demander un concordat avec l'Église, je vous demande un concordat avec les familles (BARRÈS, Cahiers, t. 8, 1910, p. 51). MM. Vincent Auriol et Claude Bourdet défendaient une proposition transactionnelle, acceptant un référendum mais amenuisant largement le projet du gouvernement (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 265). b) Informat. ,,Qualifie un système avec lequel on communique essentiellement au moyen de transactions`` (LUCA Micro-informat. 1984). c) Psychol. Analyse transactionnelle. ,,Analyse thérapeutique fondée sur l'homme et les états du Moi, qui le conduisent à une série de jeux, de transactions, de scénarios répétitifs, en liaison avec les réactions qu'il a eues, enfant, au comportement de ses parents`` (ANCELIN Sc. hum. 1982). Ceux qui (...) partent pour des week-ends [de formation permanente] de trois jours (...) destinés à « l'initiation au développement personnel et à la créativité ». Des ateliers consacrés à l'« analyse transactionnelle » alternent avec l'étude de la « recentration » et celle de la sexualité (Le Point, 19 avr. 1976, p. 90, col. 1). []. Att. ds Ac. 1935. 1res attest. a) 1823 « portant transaction » (BOISTE Add.), b) 1976 psychol. analyse transactionnelle (Le Point, loc. cit.); de transaction, suff. -el; au sens 2 empr. à l'angl. transactionnal analysis (1961, v. NED Suppl.2, de transaction au sens de « relations entre personnes », de même orig. que le fr. transaction).
BBG. — QUEM. DDL t. 16.

transaction [tʀɑ̃zaksjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1298, « transfert d'un bien »; du lat. transactio, au sens jurid., de transigere, de trans-, et agere. → Transiger.
1 (1343). a Dr. Acte par lequel on transige. || « Contrat synallagmatique par lequel les contractants terminent ou préviennent une contestation en renonçant chacun à une partie de leurs prétentions » (Dalloz). Composition, concordat (→ Failli, cit. 1). || Transaction honorable (→ Acceptable, cit. 1).
1 Posons d'abord pour premier principe que la plus mauvaise transaction, rédigée même par un notaire ignorant, est meilleure que le meilleur procès, voire même que le gain de ce procès (…)
Balzac, Code des gens honnêtes, III, I, in Œ. diverses, t. I, p. 129.
Législ. fin. « Convention par laquelle une administration fiscale consent, au cas d'infraction, à n'exercer aucune poursuite contre le contrevenant, en le contraignant à verser une somme pour tenir lieu de pénalités » (Capitant). || Transaction avant, après jugement.Transaction en matière de prix, entre l'administration et le délinquant, en cas de pratique de prix illicites.
b Cour. Accommodement, accord, arrangement, compromis, milieu. || Transaction peu satisfaisante. Cote (mal taillée).(Sur le plan moral) :
2 (…) la conseillère qui pousse aux abaissements, aux platitudes, aux lâchetés, à toutes les petites misérables transactions de la conscience.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 1er mai 1864, t. II, p. 154.
2 (1826, in D. D. L.; 1837, Balzac, Michelet; → Impôt, cit. 6; 1. or, cit. 21). Écon. Contrat entre un acheteur et un vendeur. Opération effectuée dans les marchés (cit. 27) commerciaux, dans les bourses (2. Bourse, cit. 9) de marchandises, de valeurs. Circulation, commerce, échange. || Activité, sécurité des transactions (→ Cours, cit. 21; enregistrement, cit. 1; taxe, cit. 3). || Taxe sur les transactions.Par métaphore. || Transactions mentales (→ Œuvre, cit. 18).
DÉR. Transactionnel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • transaction — trans·ac·tion /tran zak shən, sak / n 1: something transacted; esp: an exchange or transfer of goods, services, or funds 2 a: an act, process, or instance of transacting b: an action or activity involving two parties or things that reciprocally… …   Law dictionary

  • Transaction — Trans*ac tion, n. [L. transactio, fr. transigere, transactum, to drive through, carry through, accomplish, transact; trans across, over + agere to drive; cf. F. transaction. See {Act}, {Agent}.] 1. The doing or performing of any business;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • transaction — Transaction. subst. f. v. Acte par lequel on transige sur un differend. Passer une transaction. faire homologuer une transaction. le troisiéme article de la transaction porte que. &c …   Dictionnaire de l'Académie française

  • transaction — (n.) mid 15c., the adjustment of a dispute, a negotiated agreement, from M.Fr. transaction, from L. transactionem (nom. transactio) an agreement, accomplishment, from pp. stem of transigere accomplish, drive or carry through, from trans through + …   Etymology dictionary

  • Transaction — (v. lat.), 1) so v.w. Vergleicht 2) so v.w. Verhandlung, bes. solche, welche einem abzuschließenden Vergleiche vorausgehen. Daher Transactor, Vergleichsstifter, Schiedsmann, u. Transigiren, übereinkommen, sich im Guten vergleichen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • transaction — [n] business dealing; undertaking act, action, activity, affair, agreement, bargain, bond, business, buying, compact, contract, convention, coup, covenant, deal, deed, disposal, doings*, enterprise, event, execution, goings on*, happening,… …   New thesaurus

  • transaction — ► NOUN 1) an instance of buying or selling. 2) the action of conducting business. 3) an exchange or interaction between people. DERIVATIVES transactional adjective. ORIGIN Latin, from transigere drive through …   English terms dictionary

  • transaction — [tran zak′shən, transak′shən] n. [L transactio] 1. a transacting or being transacted 2. something transacted; specif., a) a business deal or agreement b) [pl.] a record of the proceedings of a society, convention, etc., esp. a published one… …   English World dictionary

  • transaction — The delivery of a security by a seller and its acceptance by the buyer. Bloomberg Financial Dictionary This term is context dependent. From an operational standpoint, it refers to a matched trade, but it has a different meaning for clearing… …   Financial and business terms

  • Transaction — A transaction is an agreement, communication, or movement carried out between separate entities or objects, often involving the exchange of items of value, such as information, goods, services and money.*Financial transaction *Database… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”